Mise à jour le 23 novembre 2022

COMMUNIQUÉ

Réouverture anticipée de la crèche Lunes&Etoiles à Lyon

La fermeture administrative de la crèche Lunes&Etoiles du 22 septembre dernier a été levée avec un mois d’avance par la PMI de Lyon et confirmée par la préfecture.

L’enquête approfondie du département n’a pointé aucune irrégularité. Pour rappel, la crèche avait été fermée le 22 septembre dernier de manière soudaine, sans préavis. Le mardi 20 septembre, deux professionnelles s’étaient retrouvées bloquées dans le jardin de la crèche suite au claquement de la porte de la section. Elles avaient fait appel aux pompiers pour leur ouvrir.  Nos équipes sont ravies d’accueillir à nouveau les familles et leurs enfants !

 

Réouverture de la crèche Eden Art à Bordeaux lundi 3 octobre, avec 1 mois d’avance.

Les enfants de la crèche people&baby Eden Art de Bordeaux ont été de nouveau accueillis lundi 3 octobre avec un mois d’avance. La PMI de Bordeaux a demandé à la préfecture d’autoriser vendredi 30 septembre sa réouverture immédiate. Cette crèche avait été victime d’un arrêté de fermeture à une semaine des vacances d’été, fin juillet. Fermeture immédiatement contestée par le groupe.

Le groupe people&baby regrette qu’il ait fallu 2 mois et la mise en difficulté de 20 familles alors que tout était conforme : équipe, diplômes, locaux, normes de sécurité, formations.

Lors de son audience convoquée à l’initiative de people and baby, du 29 septembre dernier, le tribunal administratif avait donné un délai de 2 jours à la PMI pour statuer sur la réouverture de la crèche, avant de rendre son verdict.

Pour rappel, la PMI avait reçu en mars dernier un signalement au sujet d’une altercation entre 2 professionnels sur le parking de la crèche, mais n’en avait délibérément pas informé people&baby. Le 21 juillet 2022, la PMI a effectué un contrôle inopiné de la crèche, se limitant à la salle de pause et la section des bébés, sans qu’aucun commentaire négatif ne soit formulé. Malgré le constat sur place du respect des ratios d’encadrement, la PMI avait demandé subitement, le même jour, un arrêté de fermeture de 3 mois à une semaine des grandes vacances, invoquant des motifs qui avaient été immédiatement contredits par le groupe people&baby, preuves à l’appui.

La PMI a refusé de prendre en compte les éléments transmis à nouveau le lendemain, et surtout de répondre avant début septembre aux sollicitations de rencontres de people&baby empêchant l’ouverture pour la rentrée.

Elle a ensuite demandé lors de 3 réunions successives des éléments complémentaires inhabituels, hors de tout cadre légal. Initialement, la PMI avait maintenu sa position et pointé des défauts d’encadrement, diffamant ainsi dans les médias le gestionnaire, mais elle a donc finalement, suite à l’audience devant le tribunal administratif de jeudi dernier, demandé la réouverture de la crèche dès le 3 octobre à la préfecture avec 1 mois d’avance sur la fermeture prévue de 3 mois.

Le groupe people&baby rappelle que les défauts d’encadrement sont impossibles dans son réseau car tout simplement interdits par protocole qui engage chaque année, chacun de ses collaborateurs à respecter cette règle essentielle pour la qualité d’accueil. La direction des opérations précise qu’elle a subi un acharnement en aquitaine avec 36 contrôles sur 37 crèches en deux mois. Ces contrôles ont confirmé à chaque fois le respect du ratio d’encadrement, mais n’ont jamais pointé un seul élément positif contrairement à toutes les autres PMI de France qui contrôlent objectivement les 800 crèches people and baby depuis 18 ans et que les parents se déclarent à 96% satisfaits lors de la dernière enquête. Cela confirme la partialité contre le secteur privé de ce département lors des contrôles.

Enfin, people&baby qui participe activement à la mission nationale de l’Inspection Générale des Services (IGAS), initiée par le Ministre des solidarités sur toutes les crèches en France a signalé les méthodes « particulières » des contrôleurs du département de Bordeaux en s’appuyant sur l’historique des contrôles, densité des fréquences et rapports souvent à charge.

Crèche Danton à Lyon : une enquête de la PMI confirme les déclarations de people&baby.

Le rapport de la PMI sur la crèche Danton à Lyon, dont people&baby a eu connaissance 4 jours après la presse, confirme le respect des normes des taux d’encadrements, des diplômes, du respect des normes d’hygiène et de sécurité et donc des conditions de travail de l’équipe qui accueillait en juin dernier 10 enfants.

Ce rapport vient donc confirmer les déclarations de people&baby publiées depuis juin et confirme que le gestionnaire et la crèche ne sont pas mises en cause par le département. De plus, la meurtrière qui a avoué un homicide volontaire le 22 juin 2022 n’a jamais mis en cause son employeur ou ses conditions de travail. Elle avait bien l’expérience et les diplômes requis (sa procédure de recrutement a été auditée) et elle avait participé à 3 réunions d’équipe avec une psychologue depuis son recrutement 4 mois plus tôt. Elle résidait chez ses parents à 300 mètres de la crèche, était ponctuelle, jamais malade et participait activement au programme éducatif génération durable de people&baby. Elle a fait 10h supplémentaires en 4 mois qui avait déjà été récupérées à 80%.
Les temps de travail de la crèche étaient donc respectés avec l’équipe complète.
Ses conditions de recrutement et de travail, ou même la pénurie de candidats et la tension de recrutement dans le secteur de la petite enfance ne sauraient donc être instrumentalisés pour expliquer son geste. (cf. « En savoir plus » ci-dessous 1/ -  100 % des crèches people&baby ouvertes à la rentrée 2022 – Une pénurie très relative)

Selon le rapport officiel de la PMI, la crèche disposait d’une équipe complète et diplômée. Ce qui est conforme aux procédures internes people&baby qui interdisent formellement d’accueillir des enfants en dehors des ratios à tout moment de la journée. Ces procédures écrites du groupe sont validées et signées par les 6 500 collaborateurs dès leur embauche et sont signées à nouveau à chaque rentrée de septembre.

  • La tentation d’accusations trop faciles du secteur privé qui dépasserait les ratios d’encadrement pour augmenter ses profits est donc impossible dans l’entreprise familiale people and baby.
  • En outre, si certains matins, les enfants arrivent plus vite que l’équipe (qui peut avoir des problèmes de transport ou de santé), les enfants en surnombre ne sont momentanément pas accueillis.

Dans ces cas exceptionnels, les parents comprennent cette situation ponctuelle, et sont alors invités à patienter à la crèche avec leur enfant, le temps de l’arrivée des professionnels attachés à la crèche ou de l’une des 180 professionnelles volantes qui constitue l’intérim interne du groupe, (celles-ci connaissent le projet pédagogique groupe et sont toutes embauchées en CDI).

Une fermeture administrative sollicitée par le groupe people&baby et non pas le département.

Christophe Durieux, co-fondeur du groupe, explique avoir demandé cette fermeture « pour nous donner le temps de la réflexion pour cette crèche qui était pourtant parfaitement aux normes, comme toutes nos crèches, mais où s’est déroulé cet homicide horrible qui a profondément marqué nos équipes et tout le secteur de la petite enfance. L’émotion reste grande et présente, il serait prématuré pour nous de réouvrir pour cette rentrée. Nous avons notifié début août au département notre volonté de ne pas réouvrir pour l’instant, le rapport de la PMI reçu ce jour (soit 4 jours après la presse…) confirme la conformité de la crèche en tous points : encadrement, hygiène et sécurité (à l’exception il est vrai d’un seul point que nous reconnaissons : la PMI n’avait pas reçu l’information du nom de la nouvelle référente technique arrivée quelques mois plus tôt). Nos pensées vont tous les jours vers les parents de cette innocente victime, pour qui nous n’aurons jamais les mots pour leur exprimer notre désarroi et notre soutien inconditionnel. »

Principe de précaution VS acharnement

Seules les PMI de 3 départements en France sont connues pour leur aversion au secteur privé et ont vraiment déclenché des contrôles systématiques. Ces PMI évoquent des sujets en dehors de leur périmètre de compétences dans certains compte rendus comme : la rémunération, le management, la pédagogie et plus grave, elles font des constats factuellement inexacts et des dissimulations d’informations qui compliquent le traitement.

Nous répondons à chaque rapport de contrôle un par un. Nous contestons ces contrôles, quand nous pointons nous-même des inexactitudes ou interprétations partiales, ou quand les PMI de ces 3 départements sortent de leur cadre légal d’intervention. Puisque les PMI sont responsables des contrôles et que nous exécutons leurs directives, elles savent que leur responsabilité est engagée.

Les PMI ont le droit faire librement toutes les enquêtes et contrôles qu’elles jugent utiles mais elles n’ont pas besoin de demander de fermetures administratives de crèches gérées par le privé pour pouvoir auditer ces crèches, surtout quand celles-ci ont déjà été contrôlées moins de 3 mois auparavant. Certaines oublient délibérément de prévenir les gestionnaires lors de signalement de pros/ ou de parents.
Ces fermetures administratives sont pénalisantes pour les parents, déstabilisent l’équipe de la crèche et jettent la suspicion sur les gestionnaires qui deviennent immédiatement présumés coupables dans les médias.

La charte de collaboration des PMI et des établissements gestionnaires, doit être respectée dans tous les départements. (Article R.2324-28 du code de la santé publique relatif à la santé, l’hygiène et le bien-être des enfants et aux 10 grands principes de la Charte Nationale de la Petite Enfance).

Les rapports de ces départements oublient délibérément de pointer toutes les qualités de la crèche ou des équipes. (Les activités pédagogiques, l’alimentation bio, les rénovations de crèches, le déploiement massif des climatisations). C’est important pour nos équipes et pour la confiance quotidienne des parents. Notre excellente réputation depuis 18 ans est malmenée par ses jugements partiaux.

Les autres départements de France en général, avec lesquels le partenariat est réel, nous félicitent et nous soutiennent. Ils ne se précipitent pas pour renforcer les contrôles car ils connaissent nos crèches pour les suivre régulièrement.
Ils nous réitèrent qu’ils ne font aucun lien entre l’homicide avoué de Lyon et la qualité générale de nos crèches voire même de l’ensemble des crèches privées. En cette rentrée, le secteur a besoin de reconnaissance, pas d’amalgame. Le but est de valoriser son attractivité et attirer de nouveaux jeunes professionnels dont la génération est très sensible aux médias.

 

Pour en savoir plus :

1/ -  100 % des crèches people&baby ouvertes à la rentrée 2022 – Une pénurie très relative

2/ - Les réponses légales du groupe

3/ - Accusation de maltraitance aux Mureaux

4/ - Lunes&Etoiles à Lyon  - Réouverture anticipée de la crèche

5/ - Pourquoi la qualité de vie au travail est-elle une priorité pour people&baby ?

6/ - Comment le groupe people&baby commande-t-il ses repas pour les enfants ?

7/ - people&baby, unique groupe indépendant familial

 

1/ -  100 % des crèches people&baby ouvertes à la rentrée 2022 – Une pénurie très relative

Une pénurie de candidats très relative chez people&baby.

people&baby n’est pas victime d’une pénurie de candidats comme certains acteurs privés et publics. Alors que les 600 crèches du groupe en France sont ouvertes, avec 100 % des équipes présentes depuis début septembre, un autre groupe privé a, depuis le début du mois, 30 crèches fermées sur 600, faute de personnels. La Ville de Paris a également actuellement 80 crèches fermées sur 420, et a réduit sa capacité d’accueil de 1 400 places sur les crèches ouvertes pour s’adapter aux équipes réellement présentes depuis début septembre, soit près de 5 000 familles parisiennes qui n’ont pas pu être accueillies.

L’attractivité de notre groupe familial, indépendant, aux valeurs fortes et au programme pédagogique travaillé en profondeur depuis 18 ans rassure les candidats qui sont 20 % plus nombreux qu’en 2021 à candidater pour nous rejoindre.

Selon le directeur des opérations France : “Le recrutement des équipes pour septembre 2022 a tout de même été un vrai challenge dans certaines régions pour être à 100% ouvert en respectant les taux d’encadrement. Il reste encore 120 postes ouverts pour janvier 2023 pour accompagner les prochaines ouvertures de crèches du groupe en France. La qualité des recrutements est donc stratégique pour ne pas céder à des candidatures trop rapidement sous la pression de la forte demande des parents”.

Quelle est l’attractivité du Groupe vis-à-vis des professionnels de la Petite Enfance ?

Le marché du travail est certes sous pression sur quelques zones géographiques pour l’ensemble des acteurs du secteur de la petite enfance, privé, associatif et public, mais nous avons la particularité d’être le seul Groupe familial indépendant du secteur. Nous attirons donc de nombreux talents sur l’ensemble du territoire, notamment grâce à notre projet pédagogique innovant et notre capacité à faire progresser nos collaborateurs.

La dynamique du projet Art et Nature, portée par une équipe dédiée de 10 artistes, donne un nouvel axe de développement depuis 18 mois et forme les professionnels à de nouvelles activités créatives avec les enfants. De plus, près de 8 000 formations professionnelles ont été dispensées en 2021 en dehors des formations obligatoires. Ces actions renforcent l’attractivité du Groupe qui enregistre cette année près de 20% de candidatures spontanées supplémentaires, lui permettant ainsi un plus grand choix pour ses recrutements.

Le Groupe familial bénéficie d’une très bonne réputation auprès des entreprises, des mairies et des autorités de contrôle. Les parents saluent également le travail des équipes avec un taux de satisfaction (suite à des enquêtes) toujours supérieur à 95% depuis 3 ans.

La force de notre réseau de 14 pays nous permet également de capitaliser sur les échanges de compétences, d’expériences et de méthodes entre pays. C’est un atout pour le groupe qui commence à proposer des parcours professionnels avec des mobilités internationales, devenues aussi plus faciles avec le récent décret, qui aide à mieux reconnaître des expériences et diplômes étrangers (sous le contrôle dérogatoire des PMI et limité à 15% de l’équipe).
Il ne s’agit donc pas d’embaucher rapidement des personnes non diplômées mais au contraire d’avoir un choix plus large de candidats aux expériences variées et parfois internationales.

La qualité des conditions de travail passe aussi par un niveau qualitatif des locaux de crèches qui sont entretenus par l’équipe de maintenance interne et des 12 peintres qui se relaient pour rénover 80 crèches chaque année.
people&baby en France vise aussi à généraliser les climatisations et à accentuer le travail sur les aménagements et la décoration d’intérieur et les activités dans les jardins où la France est en retard par rapport aux autres pays du groupe.

Quelles sont les premières mesures prises depuis le drame survenu à Lyon ?

Le Groupe a pris des premières mesures fortes suite au drame du 22 juin et ce, en allant au-delà de la règlementation en vigueur déjà particulièrement stricte :

  • Même si la règlementation autorise un seul professionnel le matin et le soir avec 3 enfants présents, les crèches people&baby ouvrent et ferment dorénavant avec 2 professionnels quel que soit le nombre d’enfants présents. Le groupe a proposé la ratification d’une loi dans un courrier de juillet 2022 au Ministère, obligeant les crèches qu’elles que soient leurs tailles et le nombre d’enfant accueillis à ouvrir et fermer avec 2 professionnels minimum.
  • Même si la réglementation autorise le stockage, dans des espaces hors de portée des enfants, de produits caustiques, dorénavant, ces produits ne pourront plus être introduits dans les crèches du groupe sauf le strict temps de leur usage et devront être détruits après utilisation.
  • Même si la règlementation ne l’impose pas, toute personne en charge de la validation des recrutements pourra demander l’avis de l’un de nos 40 psychologues avant de confirmer le recrutement d’un nouveau collaborateur.
  • Même si nous dépassons la réglementation, nous autorisons chaque manager à solliciter à tout moment un entretien pour n’importe quel collaborateur avec l’un de nos 40 psychologues.

 

2/ - Les réponses légales du groupe

people&baby a contesté les deux fermetures administratives de Bordeaux et Lyon et a saisi les tribunaux administratifs pour demander la réouverture des 2 crèches concernées. Des plaintes en diffamation ont été déposées sur les accusations de défaut d’encadrement par certains porte-parole des départements concernés qui ont fait l’erreur de mentir en prenant la parole publiquement avec des affirmations inexactes et qui provoquent un préjudice d’image illégitime.

A Bordeaux et à Lyon, nous contestons formellement le fondement des fermetures, qui ne trouve aucune justification légale. Les 2 crèches sont en parfaites conformités d’encadrement et de ratio. Demander une fermeture administrative brutale de 3 mois pour pouvoir faire un audit n’a aucun sens. Ces audits seraient plus pertinents sur sites ouverts.
Depuis le drame de juin, le groupe a demandé spontanément à chaque PMI de France, le contrôle de toutes ses crèches.
Comment un acte isolé volontaire pouvant arriver dans n’importe quel établissement pourrait impacter 18 ans de confiance avec la PMI du département ?

2.1/ - EDEN ART à Bordeaux

L’arrêté de fermeture provisoire fait suite à une visite du 11 juillet 2022 de la crèche où tout a été constaté conforme, avec un taux d’encadrement parfaitement en règle, confirmé dans un entretien téléphonique le 12 juillet avec la responsable opérationnelle. Cette visite n’a donné lieu à aucun compte-rendu écrit, ni courrier de demande d’explication ou d’observation comme le voudrait la procédure.

Le médecin contrôleur n’évoque lui-même pas de dysfonctionnement, à part du turnover. Il constate les activités des enfants, il passe une heure dans la crèche et il est informé de l’arrivée en septembre d’une nouvelle directrice, ainsi que de travaux de rénovation qui commencent dans 8 jours.

Cette décision incompréhensible à une semaine des vacances scolaires semble avoir trouvé son origine, selon les éléments communiqués par la PMI, dans le signalement d’un voisin ayant remarqué une altercation entre 2 professionnelles sur le parking devant la crèche 5 mois plus tôt, en mars dernier, puis ensuite, dans la réception d’un courrier de contestation qui pourrait avoir été envoyé par 3 professionnels licenciés entre mars et juin, associé à 3 départs spontanés de membres de l’équipe pour mutation dans notre réseau ou convenances personnelles.

Ceci donne à juste titre une impression de fort turnover aux parents et aux équipes juste avant les vacances, mais rien en tous cas qui puisse justifier une fermeture administrative aussi brutale un vendredi soir, à une semaine des congés d’été.

people&baby a déposé un recours gracieux, car on ne ferme pas une crèche pour turnover, encore moins sans respecter les procédures de compte rendu et d’échange. Grâce à l’ensemble des preuves, nous sommes en mesure de démontrer le respect de tous les textes et de toutes les normes d’encadrement. Le département sera condamné comme il l’a déjà été par le groupe privé Babilou.

Il est de notoriété depuis 20 ans que le département et la ville combattent des idées politiques différentes mettant les gestionnaires de crèches devant des situations et décisions ubuesques.
La PMI disposait pourtant de toutes les réponses à ses questions puisqu’elle les fait figurer justement dans son courrier du 20 juillet comme une condition pour la réouverture, mais créer un préjudice économique et d’image avec sa décision aberrante.

2.2/ - Les témoignages inexacts contre le groupe dans la presse

  • A Lyon, en avril 2022, un enfant de 4 mois avait été mordu par un autre enfant. Il ne s’agit donc pas de violence ou de maltraitance, mais bien de morsures entre deux enfants. Une attitude bien connue en accueil collectif de certains enfants lors de l’acquisition de l’oralité. Suite aux auditions des équipes de la crèche par la brigade de la protection de l’enfance, les autorités ont acté la fin de la procédure. Les parents ont fait le choix de retirer leur enfant le jour même et la plainte a été classée sans suite. Notre Groupe n’a donc pas été inquiété dans le cadre de ce dossier qui a été reconnu sans aucun fondement. people&baby a déposé une plainte pour diffamation le 18 juillet 2022 pour les propos tenus dans les médias.
  • A Villeneuve d’Ascq, en mai 2021, une plainte a été déposée par une famille pour une soi-disant maltraitance sur l’un de ses enfants. La maman connait bien la crèche puisqu’elle a pu en apprécier la qualité d’accueil, pour son premier enfant du 1er janvier 2019 au 9 août 2021, avec un financement employeur. Pour l’arrivée de ses jumeaux, le papa a exigé l’exonération de la part employeur, en insultant violemment l’une des commerciales.
    people&baby a exceptionnellement décidé de prendre à sa charge la part employeur. Les parents n’ont eu à s’acquitter que de la contribution parents. Le solde de la prestation n’a toujours pas été payé.

Suite à l’enquête préliminaire sur les traces rouges sur le cou de leur enfant, le dossier est classé sans suite, étayé par un rapport de la psychologue de la crèche décrivant l’enfant comme combatif et nécessitant un cadre autour de lui. Dès le lendemain des événements, les 2 enfants du couple sont à nouveau confiés à la crèche par leurs parents, sans aucune mention d’accusation ou de signalement.

Le couple essai d’associer les autres parents de la crèche pour rouvrir la procédure, mais, satisfaits de l’accueil dans la crèche, ceux-ci refusent. La famille décide donc de les adjoindre dans leur plainte sans leur consentement. La brigade des mineurs enquête en ce moment pour vérifier auprès de chaque famille l’absence de constat de maltraitance et leur refus d’être associé à cette plainte malgré eux.

La famille continue de profiter de l’intérêt des médias lors de prises de parole en restant masquée pour lancer un appel à la délation via une adresse mail.

La directrice et la directrice adjointe seront convoquées par le Tribunal Judiciaire de Lille le 15 mars 2023 : elles sont présumées innocentes. Notre entreprise n’est aucunement mise en cause dans ce dossier. Une plainte en diffamation a été lancée par people&baby contre les propos tenus par les parents dans les médias.

Les parents refusent de donner leur nouvelle adresse pour que ne puisse leur être délivrée la citation à comparaitre de people&baby pour faire condamner les tentatives de manipulation des autres parents par leur fausses accusations.

Nous n’avons et n’excuserons jamais le moindre comportement inadapté vis-à-vis d’un enfant.

3/ - Accusation de maltraitance aux Mureaux

Les accusations à l’encontre de la crèche des Mureaux, relayées le 12 juillet au matin par France Info sans avoir pris le soin de vérifier les informations au préalable, sont fausses. (Lire : Bébé violenté à la crèche People and Baby des Mureaux : le témoignage initial remis en question | 78actu)

Aucun acte de maltraitance, tel que le fait de secouer un enfant ou autre comportement n’a eu lieu dans la crèche.

La maman qui a témoigné contre les professionnels de la crèche est connue des services de la Ville et de la Protection  Maternelle et Infantile ; elle a inventé de toutes pièces des actes de maltraitance jamais avérés, suite à son éviction de la crèche le 22 juin dernier pour comportement agressif et propos racistes envers d’autres parents et professionnels.
Une enquête est en cours, la plaignante a été auditionnée par la police la semaine du 19 septembre pour ces propos racistes qui avaient provoqués son éviction de la crèche.

Voici le témoignage de parents de la crèche des Mureaux :
« Je viens de partager l'article de BFMTV sur mon mur Facebook. Je ne partage pas du tout les accusations menées par cette dame envers la crèche. Comme je vous le disais, mes trois enfants ont passé leur petite enfance dans cette structure et je n'ai jamais eu à me plaindre du comportement du personnel ou des responsables. Ma petite dernière se lève tous les matins, heureuse de vous retrouver. Jeanne est un prénom qu'elle prononce affectueusement depuis plusieurs mois. Il faudra vous battre pour gagner ce combat et je ne doute pas de vos compétences. Je suis disponible pour apporter toute aide ou témoignage dont vous aurez besoin. Lorsque mes aînés étaient chez People and Baby nous avions une sorte d'association des parents. Je vous suggère d'envisager d'en mettre en place. Cela vous sera surement utile pour lutter contre ces actes prémédités. Bon courage et bonne fin de journée. »

« Nous sommes touchés par ce qui arrive à l’équipe et à vous-même. On sait qu’elles donnent toute leur énergie et leur patience aux enfants. N. adore aller à la crèche, on ne peut croire une seconde les propos des médias et de cette dame. On sait que les filles doivent beaucoup être touchées par ce moment et ces accusations difficiles, on est de tout cœur avec elles. On ne remerciera jamais assez l’équipe et vous-même de vous occuper de N. comme vous le faites, chaque matin on part très serein au travail et c’est grâce à vous toutes que nous pouvons continuer à exercer notre métier, sans vous ça serait vraiment très compliqué. J’espère que le moral des filles n’est pas trop touché, les enfants vous aiment toutes et les parents aussi. Vous avez une énorme place dans l’éducation de nos enfants et dans leur cœur. Ne doutez jamais de vous, on vous embrasse toutes et vous avez tout notre soutien !! »

 

4/ - Lunes&Etoiles à Lyon  - Réouverture anticipée de la crèche

Les faits sont basés sur une porte qui claque et qui bloque quelques minutes deux professionnelles dans le jardin d’une crèche le mardi 20 septembre 2022.

En bref

  • Il n’y a eu ni feu ni départ d’incendie.
  • Les pompiers sont intervenus pour une porte bloquée et ont découvert à cette occasion un torchon sur une plaque de cuisson qui chauffait.
  • Ni la crèche, ni l’équipe, ni les enfants, n’ont subi de dommage.
  • L’équipe a parfaitement réagi face à la situation.
  • La PMI a bien constaté que l’encadrement était conforme lors de leur visite à 14h, puis a décidé subitement sans raison apparente de demander la fermeture pour 3 mois de la crèche.

Les éléments

  • Les deux professionnelles ont dû réagir rapidement après que la porte d’accès au jardin ait claqué et les ait maintenues quelques minutes dans le jardin de la crèche. Les pompiers ont débloqué rapidement la porte.
  • Elles ont vécu un court instant de stress car elles avaient laissé un torchon, sur une plaque restée chaude dans la cuisine, qui commençait à fumer.
  • A ce moment-là, 10 enfants jouaient dans la crèche : 4 à l'extérieur et 6 à l'intérieur ; ils ont vu les pompiers arriver en quelques minutes, et procéder à l’ouverture de la porte d’accès. Aucun enfant n’a été inquiet ou n’a pleuré. Nous remercions les pompiers de leur intervention rapide.

A savoir : Les cale-portes des issues de secours sont interdits en crèche, il arrive donc que certaines portes se referment avec les courants d’air. Les sorties dans les jardins de nos crèches à tout moment de la journée sont libres et encouragées.

Le département est venu contrôler la crèche le lendemain, mercredi 21 septembre en début d’après-midi. La personne en charge du contrôle s’est déclarée satisfaite sur l’ensemble des critères ; elle a demandé, comme le prévoit la procédure, un rapport écrit des faits. La contrôleuse connait bien la crèche et l’équipe. Elle a constaté que les remarques évoquées lors du dernier contrôle de la crèche le 21 juillet dernier, avaient été prises en compte. Elle n’a pas évoqué de fermeture, ni de dysfonctionnement.

  • La PMI a constaté que le taux d'encadrement était conforme.
  • La PMI a aussi été informée que la police qui s’était déplacée avec les pompiers avait entendu les 2 professionnelles mardi 21 septembre au soir, sans aucune mise en cause : pour cause, ces dernières ont juste été bloquées dans le jardin de la crèche à cause d’une porte qui a claqué.

A 18H10, mercredi 22 septembre, sans aucun préavis, people&baby a reçu un avis de fermeture provisoire alors qu’aucun nouvel élément n’est paru depuis l’incident au sujet d’une porte ayant claqué et qui a nécessité l’intervention d’une aide extérieure. La crèche n’a pas changé ni depuis le contrôle du 21 juillet, ni depuis la visite de ce jour.

people&baby conteste cette demande de fermeture et interpelle la préfecture car cette décision n’a aucun caractère légitime et prouve un acharnement du département contre les crèches privées. La PMI de ce département ayant déjà tenté de laisser entendre, dans un précédent rapport envoyé à la préfecture, que l’encadrement des professionnelles n’était pas conforme lors de l’homicide volontaire avoué du 22 juin, avant de reconnaitre que l’ensemble des éléments fournis ne confirmait aucune responsabilité ou infraction en rapport avec l’homicide.

L’arrêté n’est pas motivé juridiquement. people&baby a lancé un recours contre cette décision brutale, totalement injuste, et mettant en difficulté les 11 parents de la crèche, la veille pour le lendemain.

 

5/ - Pourquoi la qualité de vie au travail est-elle une priorité pour people&baby ?

La qualité de vie au travail es l’une des premières préoccupation du Groupe. A ce jour 90 % des emplois sont en contrat à durée indéterminée pour 35h. Les parcours d’intégration, les formations continues, les analyses des pratiques avec l’un des 40 psychologues référents dépassent les obligations réglementaires. Un parcours d’excellence sur 3 ans, des formations au management et des formations d’anglais petite enfance viennent de débuter pour 1 000 personnes. Depuis 15 ans, un vélo est proposé à l’embauche pour venir travailler. Nous œuvrons à rénover régulièrement le parc de crèches en grande partie déjà très récent, avec le déploiement systématique de climatisations, l’aménagement de cours et jardins dès que possible, ainsi que l’amélioration des salles de pause.
S’ils le souhaitent, les collaborateurs bénéficient d’une mobilité pour se rapprocher de leur domicile.

Ces conditions de travail et le fait d’être dans un espace d’accueil collectif d’enfants donnent à la crèche son caractère le plus sécurisant par rapport aux autres modes de garde. La maltraitance y est quasiment impossible, et est sanctionnée immédiatement par l’application de procédures strictes d’avertissements et de licenciements.

Tout comportement verbal ou/et geste inadapté est strictement prohibé conformément aux valeurs de l’entreprise, au projet éducatif socle et aux procédures obligatoires signées par tous.
Nous rappelons que nous disposons d’un système d’alerte et de vigilance pour tout comportement inadapté constaté avec :

Les parents aussi prennent une part active aux réunions, échangent avec les directions et les professionnels au quotidien. L’auto-surveillance est permanente en accueil collectif, et le signalement de tout comportement inadapté auprès d’un enfant (verbal ou physique) est immédiatement recadré et, le cas échéant, sanctionné par une mise à pied.

 

6/ - Comment le groupe people&baby commande-t-il ses repas pour les enfants ?

La procédure de commande est centralisée par les équipes du siège du Groupe selon le nombre d’enfants prévus au planning, et n’est en aucun cas préparée par la directrice dans le logiciel de commande. Cette dernière peut ajuster le nombre de repas de la semaine à venir jusqu’à 3 jours avant la commande définitive. Aucune consigne du siège n’est donnée à la directrice concernant le rationnement des commandes. Bien au contraire, people&baby a livré 8 % de repas supplémentaires en moyenne en 2021 par rapport à la présence réelle des enfants, et plus de 10 % pour l’exercice 2022. 100 % des repas chez people&baby comportent 75 % de produits durables dont 50 % d’aliments bio, locaux et frais, pour tous les enfants. people&baby est le seul groupe indépendant à fournir ce niveau de prestation.

Le bien-être des enfants que nous accueillons chaque jour est notre unique priorité et prétendre que nous rationnons leurs repas est indigne.

 

7/ - people&baby, unique groupe indépendant familial

people&baby est l’unique groupe 100% indépendant et familial sur le territoire français depuis 18 ans. Aussi, people&baby ne peut pas être assimilé à un groupe de maisons de retraite et ce pour plusieurs raisons :

  • Tout d’abord, l’actionnariat de ce type d’établissement (parfois côté en bourse) attend généralement un rendement financier immédiat par le versement annuel de dividendes.
  • Ensuite, contrairement aux EHPAD, l’auto-surveillance est permanente. Que ce soit en accueil collectif, par l’équipe elle-même et sa direction, par sa coordinatrice, par les intervenants divers (musicien, conteur …) et pour finir, deux fois par jour, par les parents qui amènent et récupèrent leurs enfants.
  • Enfin, à la différence des maisons de retraite, les contrôles de PMI et CAF sont fréquents.

people&baby est membre de la Fédération des Entreprises de Services à la Personne et préside la commission Petite Enfance.

people&baby n’appartient pas à la Fédération Française des Entreprises de Crèches (FFEC), dont les plus grands gestionnaires de crèche appartiennent, en large majorité, à des fonds d’investissements.

people&baby est une entreprise française 100% indépendante et familiale, qui n’a jamais versé un euro de dividende aux actionnaires depuis sa création il y a 18 ans. Elle a, au contraire, investi en permanence pour créer de nouvelles places de crèches et servir toujours davantage de familles, avec la création de plus de 6 000 emplois en France.